« L’Envolée »

Le samedi 10 décembre 2022 à 18h à Quartier Libre (11 grand’rue à Nancy), l’Infokiosque Nancy vous invite à une présentation du journal « L’Envolée ».

 

Le samedi 10 décembre 2022 à 18h à Quartier Libre (11 grand’rue à Nancy), l’Infokiosque Nancy vous invite à une présentation du journal « L’Envolée » suivie d’une discussion autour du dernier numéro qui viendra de paraître.

L’Envolée, c’est quoi ?

L’Envolée se veut un porte-voix pour les prisonniers et prisonnières qui luttent contre le sort qui leur est fait. Le journal publie des lettres, des comptes rendus de procès, et des analyses sur la société et ses lois.

Le journal prolonge le travail mené par des émissions de radio qui maintiennent un lien entre l’intérieur et l’extérieur des prisons, hors du contrôle de l’administration pénitentiaire (AP).

Le journal est réalisé par des ex-prisonnier·e·s, des proches de prisonnier·e·s et d’autres qui savent que la prison plane au-dessus de nos têtes à tous. Il est primordial de faire exister la parole des prisonnier·e·s qui sont les mieux placés pour décrire leur quotidien, dénoncer leurs conditions de détention, les violences qu’ils et elles subissent et critiquer la prison.

Une parole qui sort de la prison constitue un acte politique qui dérange l’ordre des choses, surtout quand cette parole est collective. Nous sommes convaincu·e·s que les mots inspirent et nourrissent la lutte contre la justice et l’enfermement. La prison est le ciment nécessaire à l’État pour permettre au capitalisme de se développer.

Prisons et justice servent principalement à enfermer la misère. En jouant son rôle de repoussoir social, l’enfermement carcéral produit la peur nécessaire au maintien de cette société. Ainsi la prison sert aussi à enfermer dehors. Ce journal existe depuis 2001 malgré les censures de l’AP, malgré les poursuites pour diffamation, malgré nos faibles moyens.

(https://lenvolee.net/qui-sommes-nous/)

Revue Z

Présentation/discussion avec des membres de la revue Z autour du # 15 « Montagne limousine / forêts désenchantées le mercredi 23 novembre à 19h à Quartier Libre.

 

Présentation/discussion avec des membres de la revue Z autour du # 15 « Montagne limousine / forêts désenchantées le mercredi 23 novembre à 19h à la Bibliothèque-Librairie Quartier Libre, 11 Grande Rue à Nancy.

 

Depuis les plantations d’arbres qui quadrillent la Montagne limousine, la revue Z s’attaque à la sylviculture industrielle qui détruit les sols comme les corps des personnes qui y travaillent. Avec celles et ceux qui se battent pour des usages populaires et collectifs des forêts, on tente de faire entendre des voix trop souvent recouvertes par le vacarme des machines.

Entrée Libre

Plus d’infos sur: https://ladernierelettre.fr/produit/revue-z-n15-montagne-limousine-forets-desenchantees/

Cette rencontre s’inscrit dans le programme de la semaine qui précède le procès en appel des Malfaiteur-euses – et pendant laquelle se dérouleront des ateliers, conférences, spectacles dans différents lieux sur Nancy (voir programme ci-dessous) avec un point d’orgue le samedi 26 novembre.

 

https://noussommestousdesmalfaiteurs.noblogs.org/files/2022/11/affiche_programme-page002.jpg

Plus d’infos sur: https://noussommestousdesmalfaiteurs.noblogs.org/

Terre et Liberté

Rencontre-discussion  avec Aurélien Berlan autour de son dernier livre « Terre et liberté: (Éditions La Lenteur 2021) ,  le jeudi 10 novembre, à 18h30, à Quartier Libre, 11 Grande Rue, Nancy

 

Le collectif de Quartier Libre  vous invite à une rencontre-discussion  avec Aurélien Berlan autour de son dernier livre « Terre et liberté: La quête d’autonomie contre le fantasme de délivrance » (Éditions La Lenteur 2021) ,  le jeudi 10 novembre, à 18h30, à la bibliothèque-librairie Quartier Libre, 11 Grande Rue, 54000 Nancy
Entrée libre.

« Dans la plupart des civilisations ou des milieux sociaux, l’idée de la liberté qui prévaut est de pouvoir se décharger de la vie matérielle, des tâches de subsistance : sur les esclaves, sur les travailleurs manuels et les femmes, sur les machines… Dans cet essai philosophique remarquable, Aurélien Berlan ravive une conception opposée, subalterne, de la liberté portée par des mouvements populaires d’hier, en Occident, et des mouvements paysans d’aujourd’hui, dans les pays du Sud (en Inde et au Mexique, en premier lieu) : la prise en charge collective et égalitaire des besoins de base, des besognes nécessaires à la vie sur terre.
Contre le rêve de délivrance, le projet d’autonomie , contre le libéralisme, le marxisme et notre société de services néo-domestique, la réappropriation de la part matérielle de nos vies ».

À propos de l’auteur

Né en 1976, Aurélien Berlan a étudié la philosophie et la sociologie en France (École normale supérieure Lettres et sciences humaines, universités de Nanterre et de Rennes) et en Allemagne, à Berlin puis à Francfort où il a fait sa thèse sous la direction d’Axel Honneth (publiée en partie sous le titre La Fabrique des derniers hommes. Retour sur le présent avec Weber, Simmel et Tönnies, La Découverte, 2012).

Malgré l’obtention du prix de la meilleure thèse de philosophie décerné tous les trois ans à Francfort, il s’est ensuite installé à la campagne pour vivre de manière plus cohérente avec ses analyses du monde industriel. Depuis, il vit de vacations dans diverses universités, de traductions (il a traduit Fabian Scheidler, La Fin de la mégamachine. Sur les traces d’une civilisation en voie d’effondrement, Le Seuil, 2020, ainsi que Max Weber, La Ville, La Découverte, 2014) et d’activités vivrières et artisanales. Il consacre aussi une partie de son temps aux luttes contre la dévastation du monde (il s’est notamment engagé dans la lutte contre le barrage de Sivens : voir Sivens sans retenue. Feuilles d’automne 2014, La Lenteur, 2015). Depuis 2003, il contribue aux écrits du groupe Marcuse : De la misère humaine en milieu publicitaire. Comment le monde se meurt de notre mode de vie, La Découverte, 2004 ; La Liberté dans le coma. Essai sur les motifs de l’indentification électronique et les moyens de s’y opposer, La Lenteur, 2013.

Discussion

Le Jeudi 20 octobre (20h): Rencontre avec Corinne Morel Darleux autour de trois de ses ouvrages.

 

Jeudi 20 octobre (20h)
Présentation/discussion avec Corinne Morel Darleux autour de trois de ses ouvrages
La sauvagière (éditions Dalva 2022) – roman
La Sauvagière est une fable onirique qui nous invite à repenser le lien qui nous unit au monde, loin des constructions et des contingences modernes.
Page après page, dans ce premier roman, Corinne Morel Darleux nous plonge dans un univers puissamment poétique où les sens deviennent maîtres et où notre humanité
se métamorphose au contact du bois humide et sous les caresses du vent.
Là où le feu et l’ours. Histoire de Violette (éditions Libertalia 2021) – roman
Là où le feu et l’ours. Histoire de Violette est le récit de la rencontre d’une jeune femme et d’un ours nouveau-né.
Leur périple, dans une steppe parcourue de vents de feu, les mènera jusqu’à l’Oasis, un lieu foisonnant
qui leur réserve bien des surprises…
Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce (éditrions Libertalia 2019) – essai
Dans cet essai philosophique et littéraire rédigé à la première personne, la militante écosocialiste Corinne Morel Darleux
 questionne notre quotidien en convoquant le navigateur Bernard Moitessier, les lucioles de Pasolini ou Les Racines du ciel de Romain Gary.
 Elle propose un choix radical : refuser de parvenir et instaurer la dignité du présent pour endiguer le naufrage généralisé.

Subtil Beton

Samedi 15 octobre (18h)
Présentation/discussion avec quelques « Aggloméré.e.s »autour de « Subtil béton »,

 

Samedi 15 octobre (18h)

 Présentation/discussion avec quelques « Aggloméré.e.s »

autour de « Subtil béton »,
roman d’anticipation écrit à plusieurs mains.
paru aux éditions « L’Atalante »
et
Dimanche 16 octobre de 14h à 18h Atelier d’imaginaire avec Nanara* en mixité choisie sans hommes cis à Ancrage ( 48, rue Vayringe)

« Zoé est lycéenne lorsque le mouvement social devient insurrectionnel. À force d’assassinats et de disparitions, la révolte est écrasée par le régime. Les révolutionnaires se dispersent alors que l’autoritarisme se renforce.

Subtil Béton n’est pas l’histoire de cette insurrection, mais de ce qui reste après la défaite. Colères et tendresses se mêlent en de multiples tentatives pour reconstruire espoirs et solidarités. »

Pour plus d’info: https://subtilbeton.org/

* Bibliothèque féministe en non mixité choisie sans hommes cis

Ratcharge

Présentation et discussion du livre « Raccourci vers nulle part » de Alex Ratcharge (Tusitala édition)
Le 06/10/22 à 19h à QL

 

Présentation et discussion avec Alex Ratcharge autour de son livre : Raccourci vers nulle part (Tusitala édition)

Alex Ratcharge est né en 1982 en région parisienne. Depuis, il n’a cessé d’écrire et l’édition parallèle n’a plus de secret pour lui. Nouvelles, chroniques, illustrations, tous les moyens sont bons pour raconter, dénoncer, faire, défaire et refaire.

Il publie ses textes dans ses fanzines (Freak Out, Ratcharge, Psycho Disco) et ceux des autres, et tant qu’à faire dans des réseaux parallèles et la presse underground. On le retrouve également dans Lundimatin, Maximum Rock’n’roll, Musique Journal…

Raccourci vers nulle part est son premier roman.

A Quartier Libre: 11 Grande Rue à Nancy le 06 octobre 2022 à 19h

Plus d’info sur: https://www.editions-tusitala.org/raccourci-vers-nulle-part-ratcharge/

 

 

 

 

Materialisme Trans

« Matérialismes trans » : Présentation/discussion avec Pauline Clochec, le 23/09 (19h) à Quartier Libre

 

Soirée de présentation et de discussion avec Pauline Clochec vendredi 23 septembre à partir de 19h à Quartier Libre (11 Grande Rue à Nancy), organisée par :

  • La bibliothèque/librairie associative Quartier Libre,
  • Nanara, la bibliothèque féministe, bientôt itinérante, à Nancy,
  • Le groupe Union Communiste Libertaire de Nancy.

Petit résumé :

« Refusant la réduction des réalités trans à des questions d’identité, cet ouvrage assume une perspective féministe matérialiste : il s’agit d’aborder les conditions sociales des personnes trans, leurs positions dans les rapports sociaux de sexe, de race et de classe, ainsi que leurs inscriptions dans les mouvements féministes.

Diverses par leurs thèses et leurs ancrages disciplinaires, ces contributions se rejoignent par leur exigence de tenir ensemble élaboration théorique et engagement militant pour repenser en profondeur les problématiques et les luttes trans et féministes. »

Sous la direction de Pauline Clochec & Noémie Grunenwald, avec les contributions de Philippa Arpin, Séverine Batteux, Emmanuel Beaubatie, Eli Bromley, Pauline Clochec, Joao Gabriel, Noémie Grunenwald, Constance Lefebvre & Karl Ponthieux Stern.

Présentation du livre sur le site d’Hystériques & AssociéEs

Pour plus d’info: https://hysteriquesetassociees.org/evenements/

          

Jef Klak

Le vendredi 17 juin (19h)
Présentation par des auteurices de la revue Jek Klak #8 « Feu Follet »

Le vendredi 17 juin (19h)

Présentation par des auteurices de la revue Jek Klak #8 « Feu Follet »

Pour son huitième numéro, « Feu follet », Jef Klak parcourt la toile des relations entre les vivant⋅es et les mort⋅es. Comment les vivant⋅es accueillent-iels les mort⋅es ?
Plus d’info: https://www.jefklak.org/revue-papier/feu-follet-n7/
https://www.jefklak.org/jef-klak/

Que défaire?

Le vendredi 10 juin (19h)
Présentation par l’auteur Nicolas Bonanni du livre « Que défaire ?

Le vendredi 10 juin (19h)
Présentation par l’auteur Nicolas Bonanni du livre « Que défaire ? paru aux éditions du Monde à l’Envers le 29 avril 2022.
Les luttes contemporaines sont souvent cantonnées à des résistances contre le libéralisme triomphant et l’extrême-droite carnassière, avec une efficacité pour le moins relative. Pour contribuer à sortir de cette position défensive, pour retrouver des perspectives, ce petit livre s’attaque à deux totems de la gauche : la fascination pour la technologie et la centralité de l’État et des élections.
Appuyé tant sur des exemples actuels que sur l’histoire et les théories du mouvement révolutionnaire, il invite les anticapitalistes à questionner une partie de leur héritage, et à cette fin convoque tour à tour les pensées de Günther Anders, Simone Weil, Cornelius Castoriadis, Ivan Illich, Gustav Landauer, John Holloway, Matthew B. Crawford…
ENTRÉE LIBRE!
Plus d’info: http://www.lemondealenvers.lautre.net/livres/que_defaire.html

4.0

Le 03/06 à Quartier Libre à 19h « Contre la numérisation du monde »

 

 

« Contre la numérisation du monde » :

Présentation à Quartier Libre le 03/06 à 19H

 

Un groupe de travail basé dans le Sud-Ouest viendra nous présenter trois textes portant sur la santé numérique, l’écologie numérique et le travail numérique.« Alors que l’état d’urgence sanitaire a mis à mal nos imaginaires et nos vies, il est un secteur qui n’a pas connu de crise. Le marché du numérique se porte a merveille et continue sa marche en avant au nom du progrès et de l’innovation. […]

Nous essayons de questionner cette numérisation du monde à travers divers aspects de nos vies, dans une série de brochures écrites au cours de cette dernière année : Sante 4.0, Travail 4.0 et Écologie 4.0. Une petite invitation pour essayer de comprendre quelle transformation sociale est en cours, afin de pouvoir, entre un verre ou deux, élaborer nos manières de résister à cette vision du monde et trouver du plaisir à en imaginer une autre. »

Dans la foule…

Le 1/06 à 15h Jeu à la Bibli : « Dans la foule : une manif dont vous êtes le héros/héroïne »

 

Le 1/06 à 15H – Jeu à la Bibli: « Dans la foule: une manif dont vous êtes le héros/héroïne »

 

Ce mercredi 1er juin à partir de 15h à Quartier Libre (11 Grande rue à Nancy), nous proposons non pas un arpentage mais un jeu à l’aide du livre Dans la foule : une manif dont vous êtes le héros/héroïne, paru aux éditions Grévis.

Vous voilà dans la rue, au milieu de la foule. À votre gauche, une camionnette rouge et jaune crachote des slogans. À votre droite, des gens s’affairent autour d’une banderole. On vous tend un tract. Loin devant, vous entendez une clameur. Qu’allez-vous faire ?

Écrit à partir d’histoires vécues ou entendues, ce livre dont vous êtes le héros ou l’héroïne embrasse le temps d’une manifestation. Ballotté.e par le hasard et la foule, vous guetterez ces instants volés à la contrainte et les précieux coups du sort qui forment les rencontres. Ce sont vos choix qui détermineront votre aventure. Vous pourrez y aller et venir à votre guise, volontaire ou à la dérive, et toujours recommencer.

Les tourloupes !

Le Dimanche 8 mai à 15h on accueillera la compagnie Tourloupe, anarcha-magicien.nes, pour un spectacle de magie rouge et noir.

 

Le Dimanche 8 mai à 15h on accueillera la compagnie Tourloupe, anarcha-magicien.nes, pour un spectacle de magie rouge et noir.
Ensuite on pourra partir ensemble pour une déambulation urbaine et se retrouver à 16h30 pour une deuxième partie de spectacle sur les anciens rails rue Vayringe (Quartier des 3 maisons, Nancy)
Spectacle au chapeau en soutien aux travaux du 11 grand’rue.

Plus d’info: https://tourloupes.poivron.org/

 

Les tourloupes

C’est quoi?

C’est un groupe de trois magicien·es qui ne se prennent pas toujours au sérieux.
Tantôt avec des cartes, plus tard avec des pièces, agrémenté de quelques expériences de mentalisme.
Nous mettons en dérision la police, tentons d’effacer les frontières et de mettre en lumière l’arnaque du genre.
Bref de la magie tantôt rouge tantôt noire avec des machinations d’imagination, des montages juridiques véridiques et des inattendues pour toutes et tous…

Mais comment ca se passe concrétement?

Actuellement, notre spectacle est composé de trois parties de 40 minutes chacune environs.
Nous pouvons les jouer les trois au cours d’une même soirée, ou répartis sur plusieurs soirs. On peut aussi en joué qu’une ou deux. Dans tous les cas une pause de 30 minutes minimum est nécessaire entre chaque partie!

Et surtout on peu improviser et s’adapter à n’importe quelle soirée, occupation ou piquet de gréve !

La Joie Militante

Rencontre avec Juliette Rousseau, traductrice de cet ouvrage paru aux éditions du commun.

 

Le mercredi 13 avril, 19h

présentation du livre La Joie Militante

« À quoi ressemble la joie dans les milieux de lutte ? Qu’est-ce qui nous rend collectivement et individuellement plus capables, plus puissant·e·s et pourquoi, parfois, les milieux radicaux produisent tout l’inverse et nous vident de tout désir ? C’est à ces questions que Joie militante tente de répondre, combinant propositions théoriques, analyses de cas pratiques et entretiens avec des militant·e·s issu·e·s de luttes diverses »

Rencontre avec Juliette Rousseau, traductrice de cet ouvrage paru aux éditions du commun.

Entre 2 Feux

Lecture de textes d’anarchistes d’Ukraine, de la Russie et de la Biélorussie à propos de la guerre en cours, pour découvrir ces témoignages et y réfléchir ensemble.

Mercredi 6 avril

15h – 19h

Lecture de textes d’anarchistes d’Ukraine, de la Russie et de la Biélorussie à propos de la guerre en cours, pour découvrir ces témoignages et y réfléchir ensemble.

Pour cet arpentage, nous nous appuierons sur la brochure qui regroupe des textes publiés sur le site du collectif anarchiste
Crimethinc (www.crimethinc.com), qui assure depuis le début du conflit
la diffusion et la traduction en plusieurs langues de nombreux textes et témoignages.

Les Semeuses

Rencontre avec les Semeuses: 23 mars à Quartier Libre

 

Rencontre avec les Semeuses: 23 mars à Quartier Libre

Les Semeuses, une coopérative agricole installée dans le Sud Meusien entament sa troisième saison maraîchère.


Afin de rendre son activité plus stable et plus pérenne elle propose la mise en place de paniers de légumes.


Afin de faire exister un groupe de soutien à la production de légumes à Bure, les Semeuses vous invitent à discuter la mise en place des distributions de leurs paniers pour l’année 2022.


Vous souhaitez acheter deux paniers par mois, organiser la distribution et/ou les accompagner dans la construction de leur coopérative agricole contre l’enfouissement de déchets radioactifs, venez les rencontrer !

J contre le Nuk

13 mars – Journée nationale de refus du nucléaire

 

Quartier libre – Hors les murs,
Journée nationale de refus du nucléaire

à la PISCINE, 5 avenue de Metz à Maxéville

Dimanche 13 mars, à partir de 15h

Début XXIe siècle oblige : on entend partout parler d’écologie. Vidé de son sens, le mot « écologie » ne désigne souvent plus rien d’autre qu’une poursuite du capitalisme industriel. Un contre-sens donc.

Le nucléaire est présenté comme LA solution énergétique de nos sociétés soi-disant compatible avec les dérèglements climatiques auxquels on va devoir faire face.

Si des réticences se font toujours sentir, le nucléaire est imposé comme le choix rationnel et nécessaire pour le maintien de nos sociétés en l’état. Pas de bol, nous, la société, on veut qu’elle change !

Dans la lignée émancipatrice et révolutionnaire des critiques (réellement écolo) des années 1970 est organisée une journée antinucléaire à « La Piscine », 5 avenue de Metz à Nancy-Maxéville, le dimanche 13 mars dès 15h.

Des stands d’information, une discussion sur la relance du nucléaire ouverte aux avis divergents, une projection sur la lutte antinuke locale de Bure.. De quoi se faire des avis et (re)lancer le débat !

L’annonce initialement publiée sur bureburebure.info :

Dans le contexte de dérèglement climatique planétaire et d’absence de prise en compte sérieuse et globale de ce constat.

Dans le contexte national de relance du nucléaire.

Dans le contexte local d’accélération des procédures visant à installer l’enfouissement de déchets radioactifs à 80km de Nancy.

A l’occasion de la mobilisation nationale contre la relance du nucléaire lancée par Stop Golfech venez participer à l’événement antinucléaire de Nancy organisé :

. Entre 15h et 17h seront présentés différents stands d’information sur les implications et les conséquences du nucléaire.

. A 17h se tiendra une table de discussion autour de la relance du nucléaire et de la « transition énergétique ». Dans l’idéal ce moment est animé par différentes personnes afin de visibiliser des avis contradictoires.

. A 20h est prévue une projection sur la lutte de Bure et d’autres mouvements antinucléaires.

Les choix énergétiques sont des choix de société qui appartiennent à toutes et tous. La forme de notre société en dépend. Quelle société voulons-nous ?

« L’énergie est notre avenir… discutons-en ! »

 
On sera avec une table de livres, brochures, revues… !

« Abolir la police »

Vendredi 25 Février « Abolir la police » avec le collectif Matsuda

Vendredi 25 février à 19h à Quartier Libre aura lieu une discussion autour du livre Abolir la police en présence d’un membre du collectif Matsuda.

 

Minneapolis, mai 2020.

George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, meurt étouffé par la police. Une vague de contestations, inédite depuis les années 1960, s’empare du pays. Manifestations, mobilisations sur les réseaux sociaux, pillages : la singularité de ce mouvement tient autant à son ampleur qu’à la radicalité de ses propositions. Il ne s’agit plus de dénoncer les dérives de l’institution policière, mais de questionner son existence même.

Defund and Abolish the police, démanteler la police et ses financements, sont des mots d’ordre qui, vus de France, peuvent sembler bien abstraits. Ils s’inscrivent pourtant dans l’histoire de la lutte des Noir·es contre l’esclavage et l’incarcération de masse. Ils s’incarnent aussi dans des expériences de justice transformatrice, de solidarité communautaire, d’autodéfense et de soin féministes.

En traduisant plusieurs textes écrits aux États-Unis ces dix dernières années, ce recueil souhaite autant documenter que transmettre ce nouvel abolitionnisme : vivre sans police.

https://abolirlapolice.org/

 

Fedayin

Lundi 22/11 « Fedayin, le combat de Georges Abdallah »

 

Projection du film « Fedayin, Le combat de Georges Abdallah » réalisé par le collectif Vacarme. Ce film retrace le parcours d’un infatigable communiste arabe et combattant pour la Palestine. Des camps de réfugié·e·s palestinien·ne·s qui ont forgé sa conscience , à la mobilisation internationale pour sa libération, nous allons à la découverte de celui qui est devenu l’un des plus anciens prisonniers politiques d’Europe et qui poursuit son combat depuis sa cellule en France.

 

Au Campus Lettres et Sciences Humaines salle A042 le 22/11 à 19h